Guide voyage oman

Guide voyage Oman

A l’extrémité méridionale de la péninsule arabique, à mi-chemin entre Afrique et Asie, Oman a de tout temps été un carrefour commercial ouvert sur le monde. A la croisée des chemins, ce pays a toutefois su conserver toutes ses traditions, nées dans des déserts arides et montagneux, jalonnés d’oasis verdoyants, qui viennent mourir près des eaux turquoise de l’océan Indien.Entre terre et mer, riche de sa culture ancestrale, le sultanat cultive sa belle singularité pleine d’authenticité.

Tous nos voyages à Oman

Fiche pays
Climat

Le sultanat connaît différents types de climats très marqués : méditerranéen à l’Est et au Nord, mais tropical à l’Ouest et au Sud. Le centre du pays, des plus arides, affiche des températures élevées (pour ne pas dire caniculaires) tout au long de l’année. Si Oman peut se visiter à toute saison, l’été n’est pas forcément la meilleure période pour découvrir le pays. En effet, il n’est pas rare que le thermomètre indique alors 50 °C, exception faite de la partie sud du pays,confrontée à un phénomène de mousson. L’intervalle allant d’octobre à avril apparaît comme le plus propice pour profiter pleinement de son séjour.

Pays

C’est sur un pays de 3 millions d’âmes et 309 500 km2 que règne le sultan Qabous bin Saïd Al Saïd, descendant d’une dynastie au pouvoir depuis 1744. A l’image de ses voisins de la péninsule arabique, Oman a su tirer profit de l’or noir dont regorge son sous-sol pour rencontrer la prospérité, se développer et s’ouvrir sur le monde. La capitale Mascate en est la parfaite vitrine.Ce pays musulman, dont l’arabe est la langue officielle, dévoile aujourd’hui toute la richesse de son patrimoine historique et le charme de ces paysages atypiques, entre déserts, montagnes, oasis et océan.

L'artisanat

Dans les temps anciens, la richesse d’Oman résidait dans ses arbres à encens dont la résine odorante, bien connue, constituait un véritable trésor. Une tradition qui se perpétue aujourd’hui. Il est ainsi courant de trouver dans l’un des nombreux souks du pays, à Salalah tout particulièrement, des cristaux d’encens au parfum enivrant. Bien évidemment, tout un artisanat de brûleurs en terre cuite s’est aussi développé, au milieu d’une production traditionnelle riche en poteries, tissus et autres turbans multicolores.En chinant dans les souks de Mouttrah et de Nizwa, des plus authentiques,difficile également de passer à côté des khanjars, poignards aux lames recourbées finement ciselées dans de l’argent.Dans cette même matière, on peut trouver nombre de bijoux et ornements divers. Un savoir-faire éprouvé qui trouve désormais un prolongement par le travail de l’or. Enfin, côté denrées, comment résister à quelques dattes ?

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Un visa est obligatoire. Il peut être obtenu : 1/ Dans les ambassades où les frais de dossier sont fixés à 100€ pour l'obtention d’un visa à entrées multiples valable de 6 mois à 1 an. Le séjour ne peut dépasser 3 semaines à chaque visite.2/ A l’aéroport de Mascate, contre 12 € de frais pour une entrée unique valable 30 jours après délivrance.Le passeport doit présenter une validité de 6 mois après la date de sortie présumée.

  • Formalités douanières

    A l’heure où nous écrivons ces lignes, la législation omanaise n’autorise l’entrée que de 200 unités de cigarettes, une bouteille d’alcool et 220 ml de parfum. Interdiction formelle d'importer toute nourriture fraîche. Pour plus d’informations, consultez http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Boucler sa valise

    Par respect pour les Omanais, tenues convenables (manches et jambes longues) exigées dans les lieux publics. Une lotion anti-moustique fortement conseillée. En période de mousson, ne pas négliger l’imperméable qui peut s'avérer très utile.

  • Santé

    Aucun traitement préventif ou vaccination particulière n'est exigé. Mieux vaut toutefois être à jour dans ses rappels. Eviter de manger des aliments crus ou peu cuits et ne jamais consommer d’eau du robinet ou provenant d’une bouteille non capsulée. Se protéger autant que possible des moustiques pour échapper à tout risque éventuel de malaria. Pour plus de précisions, se renseigner sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Electricité

    Les prises sont en 220/240 V avec trois broches plates. Il faut donc prévoir un adaptateur, même si certains hôtels les fournissent.

  • Devises

    Si le Rial omanais connaît quelques fluctuations, le cours du change s’établissait à 0,52 OMR pour 1 € à la fin du premier semestre 2014. Le taux de change peut être vérifié avant le départ sur https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/ .

  • Carte bancaire

    L’utilisation de la carte bancaire est largement répandue à Mascate et dans chaque lieu touristique. Toutefois, mieux vaut toujours avoir sur soi un peu d’argent liquide. De nombreux distributeurs automatiques sont à disposition dans la capitale.

  • Dollar americain

    L’euro offre un taux de change plus appréciable que le dollar à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pour effectuer un change, les taux proposés par les banques locales sont généralement plus intéressants que ceux affichés à l’aéroport.

Calendrier

Indéniablement, le temps fort de l’année est à chercher du côté du calendrier musulman. Plus que tout autre événement, l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du Ramadan, voit chaque foyer se lancer dans de grands préparatifs. Le mois de jeûne offre d’ailleurs son lot d’animations, une fois le soleil couché. Sortant d’une torpeur fébrile, les rues s’animent alors soudainement.Par ailleurs, les 18 et 19 novembre sont l’occasion de célébrer la fête nationale et l’anniversaire du sultan. Des jours fériés qui voient notamment les hommes se retrouver pour discuter, en sirotant thé ou café.

Lexique des expressions courantes

Dur pour les non-initiés de s’y retrouver en arabe. Il convient de bien différencier les voyelles longues, des voyelles courtes, accentuées. Le u produit la sonorité « ou » ou « o », le i peut conserver sa sonorité ou se prononcer « é ».Le h s’aspire, le r se roule et la combinaison gh aboutit à un « r ». Il y a un seul article, prononcé « al » ou « el ».


Un : waahid.

Deux : ithnayn.

Trois : thalaatha.

Salutations (générales) : as salaamu alaykom.

Salutations (en réponse) : wa alaykom sahlan.

Merci : shukran.

S'il vous plaît : min fadlak (hommes) min fadlik (femmes).

Excusez-moi : afwan.

Au revoir : ma salaama.

Au revoir (en réponse) : fi aman allah.

Oui : na’am.

Non : la.

Quand ? : aymta ?

Combien ? : KAM ,

Où ? : wayn ?

Comment t’appelles-tu ? : ma ismika ?

J’ai une réservation : aindee hajz.

Savez-vous parler anglais ? : hal tatakalum al-Engleaziah ?

Notre Conseil

Contrairement au voisin Saoudien,réputé pour son rigorisme, la population omanaise apparaît bien plus ouverte, ce qui n’exempte pas de respecter certaines coutumes. C’est notamment le cas en matière d’habillement où les tenues dévoilant trop le corps sont à proscrire, plus encore lors des visites de mosquées. Sil’alcool n’est pas complètement prohibé, il se consomme en privé et avec modération. Enfin, durant le Ramadan, manger ou fumer en public est strictement interdit.

Top 10 des incontournables
  • Grande mosquée du Sultan Qabous, Mascate (Carte : D3)

    La démesure caractérise cette mosquée inaugurée en 2001. Avec ses 5 minarets imposants et sondôme doré, elle s’impose comme l’une des merveilles du monde musulman. 15 000 fidèles peuvent se presser dans un cadre caractérisé par une débauche de luxe marquante. Marbre de Carrare,faïences précieuses et vitraux lumineux se juxtaposent délicatement dans une harmonie remarquable.

  • Palais Al-Alam, Mascate (Carte : D3)

    C’est derrière la façade chatoyante, teintée d’or et d’azur, de ce palais d’un blanc immaculé que le sultan reçoit ses hôtes de marque. De fait, ce lieu emblématique du pouvoir ne se visite pas. Elevé en 1972 sur les vestiges d’un vieux palais tombé en décrépitude, Al-Amam est un lieu de promenade des plus prisés de la capitale omanaise, où règne quiétude et sérénité. De larges allées permettent de se balader dans de beaux jardins soigneusement entretenus et de découvrir cette bâtisse atypique.

  • Souk Mouttrah, Mascate (Carte : D3)

    Vivant et populaire, ce souk, bien que modernisé,restitue bien l’ambiance du Oman d’antan. Il faut se perdre dans ses allées et se laisser ainsi gagner par une ambiance qui fait appel aux 5 sens. L’odeur de l’encens vient se mêler à celle des épices, la joaillerie, de la plus précieuse à la plus insignifiante, attrape le regard, alors que les pâtisseries sont un ravissement pour le palet des gourmands.Le tout dans une atmosphère indescriptible où le marchandage est la règle !

  • Qalhat (Carte : D3)

    A tout juste une centaine de kilomètres de Mascate,la découverte des vestiges de Qalhat s’avère une véritable plongée dans le passé ancestral d’Oman.Cet ancien port perse, dont les origines remontent au iie siècle, a été un carrefour marchand majeur dans le commerce avec l’Inde. Au milieu des ruines,le sanctuaire de Bibi Myriam se dresse encore fièrement.Un lieu de dévotion qui perdure jusqu’à nos jours, alors que la ville est peu à peu tombée dans l’oubli.

  • Khasab (Carte : B2)

    C’est nichée dans une baie du très convoité détroit d’Ormuz, faisant face à l’Iran, que la ville de Khasab s’est imposée comme l’une des cités majeures du sultanat moderne. La folle activité commerciale qui règne autour du port et dans ses souks n’y est pas pour rien. Toutefois, l’essor du tourisme y est également pour beaucoup, car Khasab, outre son fort, est un parfait point de départ pour découvrir les nombreux fjords et autres merveilles naturelles dont regorge un littoral escarpé plein de surprises !

  • Nizwa et Tour du Fort (Carte : C3)

    Celle qui fut la capitale d’Oman et la garante d’une certaine orthodoxie religieuse a fini par trouver un second souffle en s’ouvrant plus largement au monde.Avec son imposante palmeraie, sa majestueuse mosquée et sa colossale forteresse, Nizwa est même devenue un haut-lieu du tourisme du sultanat. L’énorme Tour du Fort n’y est pas pour rien. Elevée au xviiie siècle, sa silhouette massive écrase littéralement le décor, mais offre surtout un panorama exceptionnel sur la ville.

  • Fort Nakhal, Nakhl (Carte : C3)

    Des nombreux forts que dénombre Oman, celui de Nakhal, perché sur un promontoire rocheux, est l’un des plus importants. En constante reconstruction depuis le ixe siècle, certains historiens avancent que son origine remonterait à une époque anté-islamique. Désormais, un musée des Armes ancienne sa pris place dans une large partie de ce monument atypique, véritable labyrinthe de couloirs et d’escaliers qui aboutissent à de nombreuses terrasses offrant une vue scénique sur les montagnes alentours.

  • Djebel Shams (Carte : C3)

    Du haut de ses 3 075 m, le Djebel Shams ne passe pas franchement inaperçu dans le paysage local. Cemassif aussi rocailleux que désertique, parsemé de gorges vertigineuses (Wadi Ghul, Wadi Nakhr…),a quelque chose de lunaire. C’est dans ce cadre impressionnant et spectaculaire, que l’on aborde prudemment par 4x4, que de nombreux randonneurs partent à la découverte d'un environnement aride qui ne manque pourtant d’une certaine majesté. Une des facettes d’Oman à découvrir absolument.

  • Sour (Carte : D3)

    D’une blancheur étincelante avec ses magnifiques balcons en bois sculpté, Sour propose un panorama exceptionnel dans un cadre naturel qui ne l’est pas moins. Une lagune offre un abri parfait aux dhows, ces embarcations locales, qui baignent dans le rivage. Quelques forts et musées méritent le détour, mais c’est surtout l’ambiance authentique qui règne dans les ruelles sablonneuses de la vieille ville qui font tout le charme de cette bourgade hors du temps, résolument tournée vers la mer. Un joyau incontournable.

  • Dunes de la Wahiba (Carte : D3-D4)

    C’est une véritable mer de sable qui s’étire sur plus de 10 000 km2, du sud de la province de Sharqiyah, jusqu’au bord de l’océan. C’est toujours une véritable expérience que de s’aventurer dans le désert, de partir à la rencontre de ces paysages surréalistes. C’est là toutes les promesses de ces dunes de la Wahiba. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à rejoindre Oman pour réaliser une excursion en 4x4 ou passer une nuit à la belle étoile dans ce désert pacifié.

Points d'interêts touristique
  • Grande mosquée du Sultan Qabous, Mascate (D3)
  • Palais Al-Alam, Mascate (D3)
  • Souk Mouttrah, Mascate (D3)
  • Qalhat (D3)
  • Khasab (B2)
  • Nizwa et Tour du Fort (C3)
  • Fort Nakhal, Nakhl (C3)
  • Djebel Shams (C3)
  • Sour (D3)
  • Dunes de la Wahiba (D3-D4)
Pourquoi nous choisir